Bienvenue…

Bonjour, Saint-Antonin
La Société des Amis du Vieux Saint-Antonin propose sur ce site des repères, des liens qui permettent de mieux comprendre et apprécier la richesse de cette histoire, de ce patrimoine et des habitants qui ont peu à peu modelé la cité.

< Le dossier documentaire sur la place des Moines, son histoire, ses enjeux, les débats autour de ce haut lieu… est disponible par ce lien :  placedesmoines_argumV6

< Suivez également l’actualité de ce dossier qui évolue rapidement par nos informations : utilisez le tag ou étiquette colonne de droite : place des Moines pour tout retrouver : https://savsa.net/tag/place-des-moines

Chronique : le passé nous parle… d’épidémie
Extrait des archives du bulletin de 1985 : la grande peste de 1629 (Georges Julien)

« 1629-1629»

«Année funeste ou il y eust grand peste

« Nous avons bon subject rendre grâce a Dieu
« Me sme en ceste sayson au genre humain funeste
« De nous avoir tires du danger de !a Peste
« Nous quy courions les bois a défaut dautres lieux. »

C’est l’inscription qu’on peut lire au milieu de la page de titre du vingt et unième registre des actes « perpétuels » établis par Barthélémy PRATBERNON, notaire royal de Saint-Antonin, pen­dant l’année 1629. En feuilletant ce même registre on découvre que la page de titre du Répertoire annexé au volume est elle-même surchargée, recto-verso, d’un long texte qui est la relation de l’épidémie de peste telle que l’a vécue la famille Pratbernon.

Lire la suite par ce lien Bulletin 1985 – peste 1629

L’article se termine en mettant en évidence ce chiffre terrible : sur une population de 3000 habitants, un tiers a été touché et est décédé !

Notez cette

1er août Urban sketchers

A vos crayons, à vos pinceaux…

Sur une initiative de la Société des Amis du vieux Saint-Antonin,  journée des dessinateurs (…)  (cliquez sur ce lien lien)

 

17 juillet – 16 août – 43° Salon d’art contemporain


Nouvelle édition de ce salon. Pour avoir une première idée de cette manifestation (…)  (cliquez sur ce lien lien
et accédez au catalogue de la manifestation par cet autre [lien] 

 

15 août Assemblée générale de la SAVSA – N’oubliez pas de réserver cette date

Comme tous les ans, salle des Congrès en mairie (…)  (convocation et pouvoir à venir)

 

Eté 2020 – Programme des conférences

Sous réserve des règles de confinement, un programme vous est proposé (…)  (cliquez sur ce lien) Lien

Guide de visite de Saint-Antonin : en anglais et en français

En 2019 et 2020, deux éditions d’un guide de visite sont sorties… (…)  (cliquez sur ce lien) Lien

Place des Moines :  un sujet qui fait débat…

Blog...

Dans cette galerie sous forme de blog, vous trouverez les ajouts à notre site : nouvelles, images… (sauf le bulletin, les conférences, la place des Moines… qui sont répertoriés dans une rubrique spécifique (voir le menu).. N’oubliez pas que les tags permettent aussi d’accéder à ces informations.

Etiquettes – Tag : principaux mots-clés

Bulletins (à partir de 1943…)

Chaque bulletin est présenté sous trois  versions : 1) le pdf qui peut être téléchargé en cliquant sur les liens (type : 1945.pdf), 2) un article qui présente en une page  tous les articles avec les liens qui permettent d’y accéder (et de télécharger ces articles en pdf) et 3) les articles isolément, mais regroupés sous une étiquette ou tag commun tel que [bulletin 1955]. N’oubliez pas que le nuage de tags permet aussi tous ces accès.

POUR AVOIR UNE VISION RAPIDES DES CONTENUS DES BULLETINS, UTILISEZ LE TAG [SOMMAIRE]

Nota : la transcription des images scannées en extraits peut provoquer certaines anomalies. Nous nous sommes efforcés  de corriger autant que possible ces aberrations . Nous invitons les lecteurs à télécharger le document original pour avoir une version sûre.

Bulletin 1986 : Alice

Bulletin 1986 : Alice Auteur :  Claude Harmelle Nombre de pages : 7 Illustration ? : non    Extrait :   La voix du chauffeur

 65 total,  5 aujourd'hui

Lire la suite »

Les activités, ateliers...

Rubrique en cours d’écriture

Depuis 2016, la Société des Amis du Vieux Saint-Antonin  organise des conférences qui sont souvent publiées dans les bulletins annuels mais qui  sont également proposés ici :  chaque  article donne accès au document, aux images, à l’enregistrement audio… Pour vous  y retrouvez, cliquez sur le tag « conférence » dans la colonne de droite.

SAVSA-AFFICHE-confeìrence-ornano-23-août-2019-212x300

Ecrivez-nous...

Mode d'emploi

 Si vous avez des difficultés (le site est en cours d’actualisation), envoyez-nous un message par le formulaire de contact : nous vous répondrons.

Ou utilisez ce courriel : savsa82140@gmail.com

Ce site est divisé  en deux grandes sections  : 

1/ ce qui gravite autour de la SAVSA (présentation, actions… ) 

2/ et ce qui forme une sorte de bibliothèque construite autour des publications : le bulletin, les ouvrages, les documents réunis : articles, images…

 

D’autres rubriques viennent compléter ce site : sous l’image de tête, une chronique attire l’attention sur des textes trouvés dans nos archives, ou des images jugées intéressantes. Cette partie est renouvelée de temps en temps, histoire de redonner vie aux documents anciens.

S’y retrouver ? Le formulaire de recherche permet d’explorer la totalité du site. Sur un sujet particulier, utilisez les étiquettes (ou tags) qui retrouvent tous les articles ou sujets liés à ce mot clé.

Le bulletin

Les bulletins (depuis 1943) qui sont mis en ligne  : en un seul fichier mais aussi article par article pour permettre une recherche par étiquette ou tag. La liste des tags est publiée en base de cette page. Chaque article est marqué de la même façon (étiquettes – ou tags-  actives

Nos valeurs

Nous avons les mêmes valeurs ?  Rejoignez notre association…

Saint-Antonin, une histoire riche, un patrimoine fragile

Il est habituel de vanter la qualité et la richesse du patrimoine de la cité. Pourtant, à y regarder de plus près, ce capital historique mérite d’être protégé et valoriseer : c’est ce à quoi nous nous employons.

Passé, présent, futur​

Si nous admirons les sculptures de la Maison romane, cela ne nous interdit pas de regarder avec intérêt la création contemporaine, qu’elle soit art plastique, écriture, musique…

Activités, animations

Nous ne sommes pas que gardiens du temple. Ce patrimoine doit vivre : nos animations, nos ateliers, nos conférences… sont fédérateurs au service d’une cité vivante​

Une implication dans les dossiers d’aménagement​ Nous sommes conscients que le passé ne peut pas fossiliser la ville. Un nouveau mode de développement respectueux de l’écologie, du patrimoine, de la cohésion citoyenne ? ce sont les valeurs que nous défendons dans les projets d’urbanisme, tant locaux que régionaux.​
Un bulletin qui, depuis 1943, est une mine…​ à creuser, ou; pour rester dans le même registre, un puits de science : les articles proposés par les chercheurs, les historiens, les habitants… font du bulletin un corpus documentaire exceptionnel​

Une association ouverte à toutes et tous

Le terme « société » est à prendre au sens propre : faire société, c’est vivre ensemble, partager des valeurs, des projets : la société des Amis du Vieux Saint-Antonin vous attend, vous espère. Que le terme « Vieux » ne soit pas un repoussoir : car « passé, présent et futur » marchent ensemble et, pour nous ne font qu’un. Et pour vous ?​

Les dossiers du moment

Sur ces dossiers, une documentation est accessible…

Sur ces dossiers une information faite des études, des débats, des articles… est à votre disposition. Pour y accéder, le plus simple est d’utiliser les tags que vous trouverez sur ce le site: [place des Moines] [Musée] [Roumegous].

La chaussée de Roumegous, le moulin et le miroir d’eau

L’urbanisme du XIX et XXe siècles, c’est en grande partie le thermalisme et Saint-Antonin trouve avec le miroir d’eau créé par la chaussée de Roumegous une mise en valeur, une mise en scène de la vile pour les voyageurs qui arrivaient par le chemin de fer. Protéger la chaussée (fort modeste qui ne dérange pas beaucoup la dynamique de l’Aveyron), et l’équiper pour produire de l’énergie fait partie de nos préoccupations.

La place des Moines

Autrefois cimetière de l’abbaye, la place est devenue ensuite place des Thermes. C’est un espace qui attend une réhabilitation ; la place fait le lien entre la ville et la rivière, entre le passé de l’abbaye et la période du thermalisme. Elle mérite un aménagement de qualité : patrimoine + espace urbain : à la fois hors du temps et inséré dans la vie de Saint-Antonin. Suivez ce dossier par le mot clé qui vous donne accès à toutes nos informations :  https://savsa.net/tag/place-des-moines

Le musée

Musée municipal, longtemps confié à notre association, enrichi de dons venus compléter les richesses léguées, le musée est devenu Musée de France, ce qui garantit sa pérennité mais qui induit des contraintes. Le musée est un volet important du Pays d’Art et d’Histoire qui se prépare. Sera-t-il installé dans la maison Muratet, puisque la maison romane ne peut plus accueillir les collections ? Si oui, quand ? Comment sera-t-il géré ? Quelle place aux collections d’art et traditions populaires ? Et quelle articulation avec les associations ?

des repères


Pour s’y retrouver, les étiquettes..

sur la colonne de gauche du site, sont affichées les étiquettes les plus utilisées. Sur cette page, toutes les étiquettes vous sont proposées

exprimez-vous

Nous aimerions bien connaître votre avis sur notre action, sur le patrimoine, sur les réussites comme sur les difficultés... Saint-Antonin-Noble-Val mérite quelques lignes. Nous vous répondrons

Présentation de la Société

Présentation « institutionnelle » : retrouvez dans les blogs du site des actions, des événements, des images…

LES MEMBRES DE LA SOCIÉTÉ AU 31  DÉCEMBRE 2019

PRESIDENT D’HONNEUR : Georges COSNIER

CONSEIL D’ADMINISTRATION :   

Président : Thierry LE ROY

Vice-présidente : Nicole SCOTTO D’ABUSCO

Secrétaire : Anne RAWNSLEY

Trésorière : Paule Régine TODESCO

Membres élus :

Nadine MUR, Gérard NARJOUX, Dominique PERCHET, 

Pierre PRIEUR, André de RAVIGNAN, 

Anne RAWNSLEY, Annie VERDEILLE.

 

Extraits des statuts

Article premier : Il a été fondé, à Saint-Antonin, à la date du 1er  mai 1943, une association dite :

SOCIÉTÉ DES AMIS DU VIEUX SAINT-ANTONIN ET DE SA RÉGION EN ROUERGUE, QUERCY, ALBIGEOIS ;

Elle se propose pour but principal la protection des sites et monuments. Mais, en raison même de son caractère, son action peut s’étendre aux questions d’histoire et d’archéologie locales, de préhistoire, d’iconographie et de tous autres faits documentaires et même littéraires se rapportant à l’ancienne juridiction de Saint-Antonin et de sa région.

Article deuxième : ses moyens d’action sont :

  1. 1° Des séances aussi fréquentes que possible comportant des entretiens sur des sujets d’histoire locale dont il sera rendu compte dans un bulletin périodique lorsque les circonstances et les ressources de la société le permettront.
  2. 2° La publication d’études sur le bulletin et des visites sur les lieux auxquels se rattachent des souvenirs de caractère historique ou archéologique.
  3. 3° La création et le développement du groupe ou sections spécialisées ayant pour tâche la sensibilisation de nos concitoyens aux richesses archéologiques, ethnographiques et naturelles de notre ville et de sa région, dans le but d’en assurer la sauvegarde, tout en participant effectivement à l’animation culturelle locale.

Ce 3° alinéa, adopté par l’assemblée générale du 20  août 1978, a fait l’objet d’une déclaration réglementaire déposée par Georges Julien, Président de la Société des Amis du Vieux Saint-Antonin de 1972 à 1985 (J.O. du 29  décembre 1978)

ANIMATEURS DES GROUPES D’ACTIVITÉ :

Les comptes-rendus de ces groupes sont publiés par ailleurs sur ce site

Responsable des publications : Gérard NARJOUX

Patrimoine – Musée : Thierry LE ROY – Pierre PRIEUR

Atelier patrimoine rural : Gino PESSOTTO

Sentiers : Jean-Louis LAGARDE

Cercle des jardiniers : Anne RAWNSLEY – Nicole SCOTTO D’ABUSCO

Préhistoire : Gerhard BOSINSKI

Atelier reliure : André de RAVIGNAN

Salon d’Art contemporain : Thierry LE ROY et Jean-Pierre COLLE

Comité de lecture bulletin annuel : Thierry LE ROY et Pierre PRIEUR

Gestion du site internet : Philippe LEGRU et Dominique PERCHET

Cercle d’occitan : Rémy LE STRAT

Randonnées : Nadine MUR

Cartographie du guide sentiers, numérisation documents, photos : Jean-Michel BOURGERES.

  • Ce texte présente le rapport moral  du dernier exercice (2019 inséré dans le bulletin 2020). Les rapports d’activité sont présentés dans d’autres articles (et sont aussi accessibles dans le bulletin de l’année. 

Je voudrais commencer ce quatrième rapport moral en remerciant, en votre nom, tous ceux qui font vivre les activités, si diverses, de notre association :

– Les responsables des « ateliers » : Jean-Louis Lagarde (groupe des sentiers), André de Ravignan (reliure), Colette Lemieux et Nicole Scotto (cercle des jardiniers), Rémy Le Strat (cours d’occitan), Gino Pessotto (connaissance et entretien du patrimoine rural bâti), Mathilde Amilhat (le salon « cheminements d’artistes »), Nadine Mur (les randonnées)…

– Mais aussi ceux qui entretiennent la tradition érudite de notre « société savante », férus d’histoire comme Pierre Prieur, ou de notre patrimoine comme Georges Cosnier, y compris dans la période plus moderne comme Dominique Perchet (je pense au guide archéologique de Saint-Antonin, publié en 1926 par Jules Momméja, qu’il vient d’exhumer) :

– Mais je pense aussi à Jean-Michel Bourgères, notre véritable imprimeur, à Paule-Régine Todesco, notre imperturbable trésorière, à Annie Verdeille, à Dominique Perchet encore, qui fait toutes nos mises en page ou presque, à Philippe Legru qui, avec son aide, gère et enrichit sans cesse notre site Internet ; à tous ceux qui, membres de notre conseil d’administration, sont tous les mois réunis, presque toujours plus d’une dizaine, et qui aussi assurent la permanence de notre stand au marché du dimanche en été, ou les visites de la maison romane ;

– Et un mot, pour finir, sur les nouveaux membres que vous avez élus l’an dernier au CA : Anne Rawnsley, qui révèle sans cesse une présence efficace et qui nous ouvre notamment sur le public anglophone ; Gérard Narjoux, qui a repris le suivi de nos publications qu’assurait Claude Naboulet.

Est-ce que, pour autant, nous suffisons à la tâche ? Est-ce que nous travaillons de manière aussi collégiale que je le souhaitais l’an dernier ? La réponse est non. Je dois donc renouveler mon appel aux volontaires parmi vous. Pour rajeunir les « vieux amis », ou au moins être en mesure de renouveler les équipes quand elles le souhaitent. Cela vaut aussi pour votre président, je le rappelle.

2 Je voudrais, ensuite, accrocher aux rapports d’activité qui vous ont été présentés quelques_unes des préoccupations du moment :

– Pour les sentiers, la question du guide, que nous voulons, depuis l’an dernier déjà, renouveler pour faire face à la concurrence ;

– Pour le salon, la question de sa fréquentation, qui a baissé en dépit d’une ligne artistique bien affirmée ;

– Pour notre engagement occitan, que nous savons tenir par exemple lorsqu‘est menacé le maintien l’enseignement de la langue au collège, saurons-nous assurer la pérennité de notre cours lorsque Rémy Le Strat voudra s’arrêter ?

– Le cercle des jardiniers évolue : initié comme un club de services mutuels d’échange de connaissances et de ressources, il vient à des actions d’intérêt public comme la restauration et l’entretien du jardin médiéval de la rue Bombe-cul, ouvert et signalé aux adhérents et au public en juin dernier ;

– Un souci dans l’impression de notre bulletin pour 2019, mal relié cette année, de sorte que nous avons demandé à l’imprimeur des réimpressions à ses frais afin de pouvoir proposer l’échange aux adhérents (y compris aujourd’hui, à l’occasion de l’AG) ;

– De notre stand sur le marché du dimanche, juste un mot : nous avons demandé à le déplacer pour lui rendre une visibilité plus décente ; des visites de la maison romane, que Pierre organise trois ou quatre fois dans l’été avec la bénédiction de la mairie et de l’office de tourisme, nous continuons de penser qu’elles préparent la réouverture du musée, si lointaine soit-elle encore.

– Du musée enfin, nous ne nous contentons pas de dénoncer les attentismes qui nous entourent : celui du ministère de la culture (DRAC), notamment sur le vieux projet de « Pays d’art et d’histoire », qui n’a pas découragé la seule personne active sur ce projet, Jihan Ghiati ; celui des élus, puisque la commune – encouragée par nos conférences de l’an dernier ? – a fini par s’engager sur la voie d’une acquisition, à bon prix, de la maison Muratet, pour y loger à la fois l’office du tourisme (un moment destiné à la maison romane : nous avions vigoureusement protesté) et… le futur musée. Mais la réflexion engagée depuis plus de 4 ans sur ce que pourrait être ce musée à l’échelle du Pays, ne fait pas encore un projet, en particulier un projet correspondant à l’appellation de ce musée de France : « musée de Saint-Antonin ». Notre Société a là un rôle à jouer. Nous avons déjà écrit des choses, depuis le premier article d’Amalric et Bosinski, sur la singularité de l’histoire et du patrimoine de la commune. Nous envisageons d’aller plus loin, avec l’aide de la Société Archéologique du Midi de la France, venue en grand équipage le 28 juin dernier, rafraîchir sa connaissance, très érudite, de ce « musée à ciel ouvert » que décrivait déjà Viollet-le-Duc. C’est pour cela que nous avons invité un de ses meilleurs connaisseurs du vieux Saint-Antonin, Maurice Scellès, à parler devant vous tout à l’heure.

Dans ce tour d’horizon, je voudrais maintenant m’attarder sur deux activités, qui devraient aussi s’organiser de manière collégiale, ou plus collégiale : la défense du patrimoine, et l’activité éditoriale.

a) Au titre de la défense du patrimoine, je peux citer, cette année, la reprise de nos « récompenses » aux propriétaires privés qui ont le mieux restauré leurs façades (NB. Pour Joël Rouet, qui s’en inquiétait l’an dernier : c’est Pierre Prieur qui a relevé le gant, il le montrera tout à l’heure), ainsi que l’hommage que nous avons voulu rendre, par la voix de Georges Cosnier, à René Linon pour sa restauration du moulin à huile de noix. Je dois citer aussi les actions en direction du patrimoine rural, déjà évoquées ; notre engagement aux côtés de l’association pour la restauration de l’orgue (que nous voudrions convaincre d’accepter une démarche d’ « inscription » du buffet de l’orgue comme un moyen d’obtenir ensuite les financements publics ou privés espérés pour la restauration de l’instrument). Et l’actualité nous met aux prises avec la municipalité, et ses projets immédiats pour l’aménagement de la place des Moines (après une commission extra-municipale qui a réuni 12 personnes le 12 août, et voté notamment la suppression/remplacement de toute balustrade ancienne, y compris celle de l’escalier monumental, on nous promet une information des habitants une fois le projet complètement arrêté, après une concertation réduite à une unique réunion d’une commission extra-municipale fort restreinte…). Aux prises aussi avec les services de l’État lorsqu’il s’agit de la préservation du site de l’Aveyron devant notre cité, menacé par des projets d’arasement ou d’échancrure de la chaussée de Roumegous. Sur ce « serpent de mer », je vous renvoie à notre long article, accepté par le dernier bulletin municipal, d’où il ressort que nous avons progressé sur deux points : d’une part, la mobilisation de la commune, avec les autres communes concernées comme propriétaires de chaussées sur l’Aveyron, pour porter la question d’un usage hydroélectrique, qui serait modeste mais salutaire pour ces chaussées (notre députée vient même de saisir, à notre demande, le Président de la République, pour la défense de nos droits) ; d’autre part, nous avons rejoint le cercle des associations de défense des vieux moulins à eau, notamment ceux du Quercy (leur association est venue ici le 11 mai, et participera le 7 septembre à la conférence-débat que nous avons programmée, comme en 2016).

Mais si, au-delà de l’actualité, je regarde vers l’avenir, je vois bien d’autres défis pour notre patrimoine : liés aux projets de la future municipalité ou d’autres collectivités, comme la maison Muratet où on voudrait faire cohabiter le musée et le siège de l’Office de tourisme intercommunal, ou l’adjonction d’une passerelle piétonnière au pont sur l’Aveyron (dossiers du Grand Site d’Occitanie) ; ou liés au contraire à l’absence de projet, pour la mise en œuvre de la protection de Saint-Antonin comme « site patrimonial remarquable », pour la conservation de maisons aussi emblématique que la maison Maréchal, ou pour la recherche des vestiges du moulin des Claustres et de l’ancienne usine Rodolausse.

b) Au titre de l’activité éditoriale, et j’y rattache les conférences qui souvent l’alimentent dans notre bulletin, je vois un bilan contrasté.

Nous n’avons pas beaucoup progressé dans le projet de réédition des articles du bulletin traitant de l’histoire et de la préhistoire de Saint-Antonin. Nous avons la bonne volonté des auteurs sollicités (Edmée Ladier pour la préhistoire ; Jessica Huygues pour introduire et présenter le travail de Jean Donat sur la période médiévale ; Jean-Pierre Amalric pour aborder l’histoire contemporaine à travers les écrits de Georges Julien). Mais nous restons suspendus à la suite que donneront les Archives départementales à notre demande de numérisation par la BNF de la collection de nos bulletins depuis 1944 (dossier déposé en septembre 2018…).

En revanche, je suis toujours frappé du crédit qui est le nôtre lorsque nous cherchons de nouveaux conférenciers, qui sont autant d’auteurs nouveaux pour notre bulletin. Ils nous envoient leurs articles sans rechigner, et dans les délais. Nous découvrons aussi que nous pouvons éditer en rentrant dans nos frais, comme c’est le cas pour le bulletin annuel, payé par les cotisations, ou pour nos dernières publications (le catalogue de l’exposition de photos Galup-Trutat ; et le Guide book en anglais, que nous comptons bien éditer en français en 2020).

Je voudrais à cette occasion indiquer en quelques mots les perspectives qui sont les nôtres (les miennes, du moins) lorsque nous préparons le sommaire d’un numéro du bulletin ou le programme des conférences d’un été. Nous veillons, d’abord, pour les articles un peu savants, à équilibrer l’appel à des universitaires et la place des érudits de Saint-Antonin, voire celle des familles de la diaspora saint-antoninoise. Nous faisons une bonne place à notre histoire, mais moderne et contemporaine autant que médiévale. Nous gardons une place, à laquelle nous tenons même si un André Vignoles nous manque, à l’expression occitane ; mais aussi à des traductions en anglais pour toucher un public peut-être trop négligé. Enfin, nous avons en vue un périmètre géographique des centres d’intérêt qui ne s’arrête pas aux frontières de la commune : nous pouvons parler de Caussade, de Beaulieu, du camp de Jude ou des phosphatières du Quercy, autant que du vieux Saint-Antonin ou de ses noms de lieux (brochure que nous venons de rééditer).

Pour terminer, un mot, un peu plus politique, sur notre participation à la vie de la cité.

Nous avons toujours réuni des militants associatifs multicartes, engagés aussi dans d’autres associations, si nombreuses à Saint-Antonin. C’est ce qui nous a naturellement motivés pour être moteurs dans le projet, né en janvier 2019, de ressusciter la « fête des associations », si appréciée autrefois. Plus de 30 associations tiendront leur stand, et plus que cela, le samedi 14 septembre 2019 à partir de 14 heures, place des Moines. C’est un beau défi, car il fait ressortir l’extrême diversité de notre cité.

Pour autant, devons-nous prendre parti, comme association, dans les débats « citoyens », tel que celui qui occupe la ville depuis trois mois sur le développement du tourisme ? Au conseil d’administration, nous ne le pensons pas. Pas seulement parce que nous ne pensons pas qu’existent réellement les lignes de fracture qui s’affichent (je veux dire, là, que nous sommes tous conscients que l’économie de Saint-Antonin ne va pas sans le tourisme, autant qu’opposés aux excès du « sur-tourisme »). Aussi, parce que notre association s’est toujours voulue ouverte et accueillante : certes pas attrape-tout (en particulier, guère les jeunes), mais ouverte à l’apport de nouveaux venus (si nombreux, au fil du temps) comme à celui de la diaspora des Saint-Antoninois d’origine pour lesquels nous restons un des liens avec la cité (sachez que plus de la moitié des adhérents nous donne une adresse dans une autre commune que Saint-Antonin), ouverte à l’histoire et à l’accueil des migrants de toutes les époques, comme aujourd’hui à la communauté anglophone que nous voulons désormais attirer vers nos publications. Et nos centres d’intérêt ne se limitent pas au territoire de la commune ; nous accueillons cette année un festival musical venu du Tarn, et nous invitons pour nos conférences des voisins (comme Isabelle Cros, Benoît Grécourt, ou Frédéric Bérard, pour ne citer que nos trois dernières conférences).

Je crois, d’ailleurs, que cette attitude nous rend légitimes, en retour, pour défendre à l’occasion les intérêts propres de Saint-antonin, par exemple la place de son histoire et de son patrimoine dans le programme du futur musée.

Je m’arrête là. J’ai conscience que plusieurs aspects de ce rapport moral peuvent prêter à débat. Ce que je souhaite. C’est d’ailleurs nécessaire si on pense à la prochaine échéance des élections municipales, car pour nouer des relations fécondes avec une nouvelle équipe municipale, après 2020, nous devons bien être, d’abord, sûrs de nous-mêmes.

Thierry Le Roy – Président de la Société des Amis du Vieux Saint-Antonin

Adhérer : voici les modalités pour le faire ; 

REJOIGNEZ-NOUS!  JOIN US ! Participez à nos activités  : 

vous les trouverez décrites et illustrées dans ce site et dans les bulletins annuels de la SAVSA

Beaucoup d’occasions agréables de s’impliquer localement :

  • Randonnées en groupe et entretien des sentiers publics
  • Atelier pratique mensuel de reliure
  • Cours hebdomadaires de langue occitane   
  • Club de jardinage mensuel avec visites
  • Restaurations des bâtiments du patrimoine rural

Calendrier d’été

  • Exposition d’art annuelle et événements liés
  • Conférences d’experts sur l’histoire et les bâtiments de la ville

Parmi nos publications :

  • Guide en anglais et en français à Saint-Antonin, avec 3 itinéraires
  • Guide de sentiers de la commune 
  • Livre: Histoire de Saint-Antonin
  • Notes historiques sur des aspects spécifiques du patrimoine de Saint-Antonin
  • Bulletin annuel avec articles savants et rapports de nos activités

Pour plus d’informations, consultez notre site www.savsa.net

 Adhésion SAVSA 2020: les couples peuvent partager l’adhésion s’ils le souhaitent, mais dans ce cas, ils ne recevront qu’un bulletin et auront un seul vote à l’Assemblée Générale.

Nom et prénom : 

Adresse (pour recevoir le bulletin annuel gratuit)  : 

Courriel – Email (pour recevoir les nouvelles de SAVSA – cela ne sera ni publié ni donné à un tiers) : 

Veuillez retourner à SAVSA – BP 20 – 82140 Saint-Antonin-Noble-Val, avec un chèque à l’ordre de la Société des Amis du Vieux Saint Antonin pour l’adhésion de votre choix (cocher la case):

☐ Membre actif 10€,  ☐  Membre Bienfaiteur 20€,    Membre Donateur 25€ ou plus

Signature & date:

Vous pouvez télécharger le petit papier  – deux versions français : rejoignez_nous et anglais  JOIN US 2020-03 – et le renvoyer par courrier avec votre règlement à l’adresse suivante :   Société de Amis du Vieux Saint-Antonin, 

Adresse postale : BP 20  – 82140 Saint-Antonin-Noble-Val  – Adresse électronique : courriel : savsa82140@gmail.com

Des centaines d’articles
Index thématique 1943-2015
  1. Téléchargez l’index par ce lien : Index-Thématique_bis
  2. Pour accéder aux revues au format pdf : soit vous cliquez sur l’année, soit vous regardez dans le site les contenus de chaque bulletin  sommaire par année et ensuite article article
  3. Pour l’ensemble des bulletins, utilisez les tags à droite>>>>
  4. La recherche plein texte permet également de trouver les auteurs, les thèmes, les mentions que vous cherchez.

 

Categorized Tag Cloud
1789 abbaye agriculture aide Aliguières Animation Antonin (saint) archives archéologie art contemporain art roman assemblée générale Aveyron Bach (Yves) bacini barque Bayrou (Pierre) Beaulieu Bessarel Bibliographie Bodon (Joan) Bosc (le) botanique Bourdelle Brandela (J-P) Bulletin 1943 Bulletin 1944 Bulletin 1945 Bulletin 1946-1947 Bulletin 1948 Bulletin 1949 Bulletin 1951 Bulletin 1954 Bulletin 1955 Bulletin 1956 Bulletin 1959 Bulletin 1960-61 Bulletin 1962-63 Bulletin 1973 Bulletin 1974 Bulletin 1975 Bulletin 1976 Bulletin 1977 Bulletin 1978 Bulletin 1979 Bulletin 1980 Bulletin 1981 Bulletin 1982 Bulletin 1983 Bulletin 1984 Bulletin 1985 Bulletin 1986 Bulletin 1987 Bulletin 1988 Bulletin 1989 bulletin 1990 bulletin 1991 bulletin 1992 Bône Capin (Paul) Cas Caussade Causse Cavaillé (A.) Caylus Cazals charte Chaupy (Jeannine) chemin de fer chronique cloche Cloup d'Aural Clément (Claude) colloque Combes (René) compte-rendu concert conférence conte Costejean Croisade des Albigeois D'Arzac (Comtesse Xavier) Darasse (Paul) Daux (Chanoine) Davet (Marcelle) Delzars (Jean) Deydier (Elie) dolmen Domont (Charles) Donat (Jean) découverte Démographie départ Eclairage Elias (Gabrielle) entomologie Fabre (Jean-Claude) Fau (Robert) Feneyrols Fontalès fouilles fresque féminisme fête Galan (Chanoine) Ginals Gourgue (la) Granier (Raymond) géographie géologie Harmelle (Claude) hommage Houles (Henri) hydrologie inauguration industrie inondations inventaire Julien (Georges) Justinien Laborie Laborie (Marcellin) Lastic de Saint-Jal (Lionel) Latapie (Paul) Limogne Linières (Georges) Lorenzi (Colette) Lot Louis XIII Maison Muratet Maison romane mode emploi Montigny monument historique moulin moulin huile de noix Muratet (Bruno) Muratet (Gilles) Musée Neveu (Jacques) Nibouzou Nicaud (Claude) numismatique nécrologie occitan ornithologie Pajot (Bernard) Pamiers Passerat (Georges) patrimoine Perbosc (Antonin) Perret (Joseph) Pervinquières phosphates Place des Moines plan pont poésie proverbe préhistoire publicité pêche Ramon Jordan rapport d'activité rapport moral reliques restauration revue de presse Robert (Serge) Robert-le-Pieux Roquebert (Michel) Roussennac (Eugène) rénovation réunion publique réverbère révolution Saint-Antonin-Noble-Val Saint-Martin (Claude de) Saleth Scelles (Maurice) Sicard (Gilles) siège de 1212 Siège de 1622 Sommaire spéléologie statuts syndicat d'initiative Tartarin (M.) thermalisme Thourieys TITEXT toponymie Tourisme urbanisme Valette (Michel) Vidal-Marty (Ernest) Vignoles (André) Zadkine économie élection

ADHEREZ A LA SAVSA

rejoignez-nous...

Formulaire d’adhésion en pdf : téléchargeable en cliquant sur  : français ou  anglais