Séparation de l’Eglise et de l’Etat : 1905-1906 – 26 janvier 1906: l’État frappe à la porte de l’église

  

26 janvier 1906: l’État frappe à la porte de l’église : Saint-Antonin, Servanac, Féneyrols…

Après le vote de la loi de séparation des Églises et de l’État en décembre 1905, l’État a lancé début 1906 l’inventaire des biens du clergé dans les 38000 édifices cultuels de France/1. Des affrontementsviolents ont eu lieu dans les régions les plus catholiques de France. Mais à Saint-Antonin, l’inventaire conduit à la demande de l’État par le receveur des Domaines s’est déroulé dans un climat que l’on pourrait qualifier de cohabitation musclée. Le document est intéressant en ce sens qu’il permet de voir comme se sont passés ces quelques jours,
26 janvier-1er février, les relations tendues entre le curé, les membres de la Fabrique/2 et l’État, représenté par Édouard Escande. Il permet de voir, dans le détail, par le menu, ce qu’est le patrimoine d’une paroisse dans un bourg rural important, puisque l’inventaire n’omet rien, du maître-autel à l’épée du Suisse, de l’orgue Puget à la clochette de l’enfant de chœur. Enfin, en élargissant le champ de vision, il nous plonge dans le grand psychodrame national de la Querelle des inventaires.

Dominique Perchet – avril 2018

liens : cliquez sur le lien pour télécharger le document : 122 pages  Le document est en deux parties ; les épisodes conflictuels de cet inventaire et les pages de l’inventaire proprement dit (source Archives départementales 82)

inventaire_1906-SANV

La recherche a également été publiée sous forme d’une synthèse dans le bulletin de la savsa : lien pour accéder à l’article : https://bibnum.savsa.net/ark:/28389/by6gwp

 

 180 total,  2 aujourd'hui

Related posts