Journée Occitan : trois temps, un mouvement

Pour la promotion de la langue occitane, le vendredi 12, trois temps étaient proposés aux “amateurs”, ceux qui aiment la littérature, le dessin, l’histoire et la musique… 

Souvenir en images en attendant l’enregistrement de la conférence et des précisions sur les contenus (et les conférenciers-artistes

Sous la halle et au chaud, l’offre culturelle…


Conférence de 17H30 à la mairie

Présentation de la conférence et du conférencier par Nicole Scotto d’Abusco

Les musiciens d’hier étaient ;

Gérard Zuchetto, le conférencier et musicien)
Sandra Hurtado-Ros
Patrice Villaume 
Antoni Madueño (musicien catalan qui a remplacé André Rochard)

 

Pour la musique et ici, surtout, pour les instruments et les artistes petit diaporama..

P1120015copie
P1120017copie
P1120013copie
P1120020copie
P1120018copie
P1120016copie
P1120021copie
P1120024copie
P1120023copie
P1120027copie
P1120028copie
P1120025copie
P1120029copie
P1120030copie
P1120010copie
P1120009copie
P1120002copie
P1120008copie
previous arrow
next arrow

Concert à l’église de Saint-Antonin : une introduction à la cornemuse… 

P1120037copie
P1120044copie
P1120039copie
P1120036copie
P1120043copie
P1120041copie
P1120038copie
P1120040copie
P1120046copie
P1120054copie
previous arrow
next arrow

Vous pouvez aussi écouter sur France-Culture cette rediffusion “le Moyen Age flamboyant” consacrée à l’art des troubadours

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/l-art-est-la-matiere/le-moyen-age-flamboyant-3515558

Résumé

Poésie de coeur et poésie de cour, cette anthologie célèbre les quatre siècles fondateurs de la poésie française, du XIIe au XVe siècle.

avec :

Michel Zink (historien).

En savoir plus

Au Moyen Âge, alors que les chevaliers, les écuyers, les hommes d’armes guerroient, que les batailles ou les croisades brisent les destins et les fortunes et les sociétés traversées, alors que naissent en même temps dans les cours de la grande noblesse, un raffinement nouveau, un art de dire, de chanter, de se vêtir, de construire, d’enluminer, apparait une poésie étrange. S’il n’est pas étrange de dire l’amour, de célébrer le désir, d’écouter les jongleurs, d’imiter les plaintes, les troubadours qui souvent sont aussi chevaliers, inventent au début de ce nouveau Moyen Âge, un art d’aimer, une manière de désirer complexe, parfois paradoxale, qui enchante et déconcerte tout à la fois.

Maître du Remède de Fortune, L’Auteur composant, peinture en semi-grisaille sur parchemin, Paris, vers 1350.
Maître du Remède de Fortune, L’Auteur composant, peinture en semi-grisaille sur parchemin, Paris, vers 1350.

– Bnf, Paris.

Pulsions et impulsions, conquêtes ou retenues, pudeur ou effronterie, l’amour pour l’élue, pour la Dame, éduque le cœur et l’esprit, construit la stratégie esthétique, poétique, morale des soupirants et donc des cours puisque le désirant vassal de l’aimée s’élève pour l’atteindre. Depuis plus d’un siècle cette poésie courtoise a fasciné de grands auteurs poètes ou herméneutes qui se sont attachés à montrer l’originalité dans l’Europe du Sud puis du Nord de l’art des trouvères et des troubadours

Deux ouvrages viennent d’approfondir et de célébrer cet art de la fine amor, l’un qui vient d’être publié et qui fait se rencontrer la vue et l’ouïe, ces deux sens par lesquels pensait-on alors l’amour embrase nos esprits de près ou de loin par la présence ou la renommée donc, aux éditions Diane de Selliers l’embrasement des cœurs au XI e et XIII e siècles et l’art de la peinture qui s’inspira de ces flamboiement poétiques à la fin du Moyen Âge . L’autre, paru chez Perrin, s’intitule Les troubadours, Anonyme, Trois Preuses, dessins aquarellées sur papier, Lille (?), vers 1460 - 1470.une histoire poétique dans lequel il éclaire les vies de ces poètes, leur idéal amoureux et la façon dont leurs cœurs épris de la Dame, produisit des chefs d’œuvres qui sans doute influencent encore notre imaginaire sentimental.   

Anonyme, Trois Preuses, dessins aquarellées sur papier, Lille (?), vers 1460 – 1470.

– Bnf, Paris.

Un remarquable connaisseur de l’amour courtois est l’auteur d’un de ces livres et le préfacier de l’autre, il s’agit du grand amoureux et spécialiste  de la littérature du Moyen Âge, c’est le professeur au collège de France Michel Zink.  Lecture des textes : Sophie Daull

Musiques diffusées :

  • Alphonse X le Sage, cantiga n°59
  • Anonyme, O nacio nephandi
  • Anonyme, Lamento di Tristano – La Rotta
  • Anonyme, Sexte estampie réal (instrumental)
  • Anonyme, Maria – Virgo virginum, (instrumental)
  • Anonyme, J’ai fait nouveletement (instrumental)
  • Modo Antiquo, Saltarello
  • Modo Antiquo, Chançoneta Tedescha n°4
  • Modo Antiquo, Chominciamento Di Gioia
  • Guillaume de Machaut , Amours me fait désirer

Chargée de recherche : Maurine Roy

En partenariat avec BeauxArts Magazine.

 

 

 996 total,  4 aujourd'hui

Related posts