Avec les Archives départementales, découverte à Caylus de Paul Faur et du procédé du cyanotype

Paul Faur (1880-1908) était photographe et notaire à Caylus au tournant du XIXe-XXe siècles : prolifique, il a laissé environ 1600 clichés qui sont en cours de traitement (numérisation, indexation) avant d’être mis en ligne.

Le 21 juin, les AD avaient organisé des ateliers permettant de tirer des négatifs selon le procédé du cyanotype, laissant les participant choisir les négatifs dans une large panoplie pour voir apparaître au soleil des positifs caractéristiques ; bleus (de Prusse).

Nous avons été trois membres de la SAVSA (à notre connaissance) à participer  à cet atelier qui s’est tenu dans le Fablab tout à la fois séduit par le procédé bien expliqué par les trois personnes des archives départementales  et par le fonds Faure que nous aimerions bien découvrir dans son intégralité : de nombreux portraits mais aussi des scènes de la vie d’alors, des lieux variés, le tout dans une qualité esthétique indéniable.

 

 

[divider]Annonce des AD : http://www.archives82.fr/index.php?id=938&tx_ttnews%5Btt_news%5D=8336&cHash=5ec8cf331302373e0c8c8463eba65ad7

[divider] 

Pour en savoir plus sur le procédé : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyanotype

Le cyanotype est un procédé photographique monochrome négatif ancien, par le biais duquel on obtient un tirage photographique bleu de Prusse, bleu cyan. Cette technique a été mise au point en 1842 par le scientifique et astronome anglais John Frederick William Herschel.

(…)

Les cyanotypes peuvent être réalisés sur tout support capable d’être rendu photosensibles par cette préparation. Le papier à dessin épais est le médium le plus courant, mais du tissu ou une surface non poreuse recouverte de gélatine peuvent être utilisés.

Sous l’exposition à des rayons ultraviolets, le fer des surfaces exposées est réduit, formant sur le papier une couleur bleu de Prusse à bleu cyan. L’intensité du changement de couleur dépend de la quantité de rayons UV, mais on peut obtenir des résultats satisfaisants après trois à six minutes d’exposition en plein soleil en été.

exemple de photogramme réalisé à Caylus lors de l’atelier.

 

Les motifs, qui apparaissent en clair  sur fond sombre, peuvent être obtenus par contact avec tous formats de négatifs, sachant qu’il n’y a évidemment aucun agrandissement dans ce cas. N’importe quel type d’objet peut aussi être utilisé pour obtenir des photogrammes.

 

 

 

 

 

 557 total,  2 aujourd'hui

Related posts