Accueil / Actualités / Réunion d’information du 17 mars sur l’avenir des chaussées : des images

Réunion d’information du 17 mars sur l’avenir des chaussées : des images

Position de la SAVSA suite à la réunion d’information du 17 mars 2016

« La Société des Amis du Vieux Saint – Antonin pour le maintien du niveau d’eau en amont de la chaussée de Roumegous
1. Après la réunion d’information qu’elle a organisée à Saint – Antonin le 17 mars
dernier, avec la participation des services de l’Etat (Eau; ABF), d’experts des rivières,
et du maire de Saint – Antonin,
la Société des Amis du Vieux Saint – Antonin exprime sa position : pour la sauvegarde du site protégé de Saint – Antonin, de son image liée au « miroir d’eau » qu’est la rivière devant la place des Moines, il faut tout faire pour que l’application de la loi sur l’eau maintienne le niveau d’eau en amont de la chaussée de Roumegous. Le débat sur l’effacement des chaussées des rivières est devenu national, et, comme
ailleurs, nous souhaitons que les responsables – la commune, propriétaire de la chaussée de Roumegous; l’Etat qui fait et applique la loi – attendent que la loi soit stabilisée. Lorsqu’elle le sera, l’enjeu de sauvegarde du patrimoine (du niveau d’eau) ne doit pas céder devant l’enjeu de circulation des poissons et des sédiments. Nous demandons à être consultés sur cet arbitrage.
2. A la municipalité de Saint – Antonin, qui a engagé une réflexion sur l’aménagement de la place des Moines, nous demandons que les scénarios de cet aménagement, étudiés dans les prochains mois, se fondent sur le maintien du niveau d’eau devant la place. Compte tenu de l’enjeu, patrimonial autant que d’urbanisme, de cet aménagement, nous demandons que ces scénarios soient l’objet
d’une large information et d’un débat public, et à y être associés »
_______________________________________________________________________

Reportage photo… cliquez sur les vignettes

x

Check Also

Une histoire ancienne (le legs Perret) et récente (l’école Perret) à Saint-Antonin : à découvrir et à enrichir…

Acquéreur comme bien national de l’abbaye de Beaulieu, Joseph Perret en fait ...