Accueil / Actualités / Quel rapport entre chemin de fer et travail à ferrer les boeufs (rue de la Bride) ?

Quel rapport entre chemin de fer et travail à ferrer les boeufs (rue de la Bride) ?

Vous direz “ferrer” bien sûr ?  Mais ce n’est pas suffisant. Regardant de près le dispositif installé rue de la Bride pour tenir les boeufs, le temps de les équiper, nous avons pu voir que les parties métalliques sont en fait des rails de chemin de fer. Et que ces rails sont signés, ce qu’on peut voir sur une photographie de détail. La signature porte la mention “Adour”  avec d’autres lettres ou chiffres qui sont des codes de fabrication. Que nous dit cette signature ?

La fonderie qui a produit ces rails a été créée en 1881 : elle s’appelle en fait Forges de l’Adour et était installée au Boucau  et à Tarnos (Pyrénées Atlantiques) dans les Landes. Cette fonderie est complètement atypique : elle est très importante et n’utilise pas les ressources locales, mais importe et exporte ses matières premières et ses productions,notamment par voie maritime et par chemin de fer, vers Bordeaux.

En 1883, après deux années de travaux, le premier haut fourneau commence la production de fonte, de rails et accessoires ferroviaires, d’aciers laminés et de combustible. Les chantiers s’étendent sur 26 hectares, limités d’un côté par l’Adour, de l’autre par une forêt de pins appartenant à la Compagnie. Le choix du site tient à la facilité de l’approvisionnement, grâce à la combinaison de la voie maritime, de la voie de chemin de fer et de la proximité de l’Espagne, productrice de minerais de fer. Cette situation géographique permet à l’usine de mettre en place des échanges maritimes internationaux intenses pour l’importation de charbon anglais et gallois4 ainsi qu’avec Bilbao (pour les minerais de fer des Asturies). Les poteaux de mine en pin des Landes constitue le fret retour4. Les Forges maintiennent également leur activité commerciale grâce à la desserte ferroviaire, reliée à la ligne de Bordeaux-Saint-Jean à Irun.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Forges_de_l%27Adour

Reste à préciser la date de construction du “Travail” de Saint-Antonin : il est peut-être contemporain de la construction de la ligne de chemin de fer dans la vallée de l’Aveyron (les rails auraient pu être récupérés sur le chantier). Il ne peut être antérieur à 1883 en tous cas.

A suivre donc.

x

Check Also

Conférence : protestants et catholiques lors de la Révolution française : Caussade et Saint-Antonin

Une salle comble, une conférence d’un haut niveau intellectuel fondée sur des ...