Accueil / Actualités / Promenade géologique autour de Saint-Antonin (avec le BRGM)

Promenade géologique autour de Saint-Antonin (avec le BRGM)

Promenade géologique autour de Saint-Antonin-Noble-Val

Excursion dans le causse du Bosc (trajet de 7 km, dénivellation 300 m)
Les numéros sur la carte renvoient au texte de la notice (page 75-77)

À Saint-Antonin, prendre la D 75, itinéraire fléché en direction de la grotte du Bosc (fig. 22). À la sortie du bourg, au carrefour D 75-D 958, on observe le sommet des calcaires bioclastiques du Pliensbachien (Domérien supérieur), riches en rostres de bélemnites et en lamellibranches (1). La route s’élève graduellement sur un talus argileux (Toarcien), affecté par de remarquables mouvements de terrain (glissements). Les falaises de la Formation d’Autoire (Aalénien-Bajocien) dominent la route, elles ceinturent en partie le causse du Bosc, formant l’éperon du Cap de la Costo-Roudaneso (superbe point de vue sur le confluent Aveyron-Bonnette). Le naturaliste courageux (attention aux chutes de pierres) peut récolter de nombreux fossiles (lamellibranches, brachiopodes et céphalopodes) au pied de cette falaise, à la limite des terrains toarciens et aaléniens (2).
Au sommet de la côte, on est surpris par la relative fertilité des cultures sur substratum calcaire ; un examen des sols en labour montre des limons rouges à nombreux fossiles silicifiés et à géodes de calcites. On est en présence de l’altération in situ des calcaires aaléniens (3).

Près de l’église, s’ouvre la grotte du Bosc (4). Cette cavité, ouverte au publie, remarquable par ces cristallisations stalagmitiques et la forme de ses galeries, est le tronçon d’un réseau souterrain original. Les eaux absorbées sur la bordure orientale de ce petit causse (3 km2) se rassemblent pour former un ruisseau souterrain. Après un trajet kilométrique, ce ruisseau souterrain alimente la source du hameau, parcourt en surface 250 m environ, puis disparaît dans une caverne pour ressortir de nouveau à la résurgence du cirque de Niboussou.
Se diriger ensuite en direction du Sud-Ouest, après la ferme du Clot-de-Mérigot, prendre le sentier balisé conduisant au cirque de Niboussou (5). Le paysage grandiose a été sculpté par la résurgence qui jaillit en pied de falaise ; le sentier qui longe la corniche, surplombant le cirque, jalonne un niveau calcaire dolomitisé marquant le sommet de la Formation d’Autoire (discontinuité D12).
Au retour, suivre le chemin en direction du Sud-Ouest, près du réservoir d’eau (6). À la limite inférieure de la falaise, une lumachelle à gryphées (lamellibranches) est visible au sommet des marnes toarciennes. Le chemin rejoint rapidement Saint-Antonin.

Source : BRGM carte géologique Caussade – 1998 – notice explicative de la feuille à 1/50 000

 

x

Check Also

Une histoire ancienne (le legs Perret) et récente (l’école Perret) à Saint-Antonin : à découvrir et à enrichir…

Acquéreur comme bien national de l’abbaye de Beaulieu, Joseph Perret en fait ...