Accueil / Actualités / Lettre de notre association à la Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire

Lettre de notre association à la Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire

Copie du lien adressé à Mme Emmanuelle Wargon : 

Saint-Antonin, le 14 septembre 2019

Madame Emmanuelle WARGON

Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire

246 Bd Saint-Germain, 75007 PARIS

Madame la ministre,


Notre association, la Société des Amis du vieux Saint-Antonin, défend le patrimoine local, et en particulier le « miroir d’eau » que forme l’Aveyron sur son site.
Nous n’avons pu vous rencontrer, car nous n’étions pas conviés, lors de votre visite, le 25 août dernier, à Saint-Antonin, qui comportait la visite du moulin et de la chaussée de Roumegous. Mais le maire de Saint-Antonin a bien voulu nous rapporter ce que vous lui en avez dit.

Nous avons donc pu nous réjouir d’apprendre que, si des études étaient entreprises au titre de la continuité écologique appliquée à cette chaussée, l’Etat ne demanderait à la commune propriétaire aucun travail si les conclusions des études étaient défavorables au maintien de l’étiage. Nous avons bien confiance, désormais, que cette position sera, in fine, celle des services de l’Etat. Mais nous souhaitons naturellement être associés, le cas échéant, à la définition du cahier des charges d’une telle étude, compte tenu de l’enjeu patrimonial pour ce site inscrit, et devons rester attentifs au fait que les études pourraient conclure à une option pour le propriétaire entre la réalisation d’une échancrure (dont nous pensons qu’elle ne pourrait que baisser le niveau d’eau) et une passe à poissons, bien plus coûteuse et moins subventionnée : quelle serait, alors, la position de l’Etat ?

Au cours du même entretien avec notre maire, vous avez bien voulu, également, encourager la commune à poursuivre ses projets d’équipement hydro-électrique sur cette chaussée, que nous soutenons et que vous regardez comme une action complémentaire. Nous espérons que cet encouragement sera également entendu par nos interlocuteurs des services de l’Etat, qui la regardent jusqu’à présent comme une action incompatible (les circulaires de l’Agence de l’eau précisent en effet que les subventions aux études pour la continuité écologique devront être remboursées si la chaussée concernée devait ensuite faire l’objet d’un équipement hydro-électrique). Nous connaissons aussi les difficultés que rencontrent les propriétaires de moulins qui veulent bénéficier de l’exonération prévue par une loi du 24 février 2017 en cas d’équipement hydro-électrique ; notre députée a saisi de cette question le Président de la République par un courrier du 11 juin dernier.

Nous espérons, enfin, madame la ministre, que le présent courrier ne vous surprendra pas, venant d’une commune dont les habitants se mobilisent volontiers sur le sujet, comme nous l’avons senti lors des réunions d’information et de débat que nous avons organisées le 22 mars 2016, et à nouveau le 7 septembre 2019.

Je vous prie d’accepter, madame la ministre, l’expression de toute ma considération.

Thierry Le Roy

Président de la Société des Amis du vieux Saint-Antonin


Copie : M le préfet du Tarn-et Garonne

           M le maire de Saint-Antonin

PJ. Article de la Dépêche sur notre conférence-débat du 7 septembre 2019 (cliquez sur le lien pour télécharger l’article que vous pouvez aussi voir sur cette page : http://savsa.net/conference-debat-du-7-septembre-a-propos-des-chaussees-premieres-images) Lien  La Dépêche 12-09-19

x

Check Also

Place des Moines : pour l’agence, c’est déjà plié !

Depuis août, les plans sont déjà dans la section “références” de l’agence ...